Page:Boissonnas, Une famille pendant la guerre, 1873.djvu/344

Cette page n’est pas destinée à être corrigée.


y.

J. HETZEL ET C 18,

RUE JACOB.

GAVA RNI - G R AN D VILLE.

LE DIABLE A PARIS, Paris à la plume et au crayon, 1,508 dessins, dont 600 grandes scènes et types avec légendes de Gavarni et 908 dessins par Grandville, Bertall Chah, Dantan, etc. ; texte par Balzac, Alfred de Musset, Victor Hugo, George Sand, Stahl, Barbier, Sue, Laprade, Sot’lié, Nodier, Gozlan, Gustave Dttoz, Rociieport, Villemot, M"1* de Girardin, etc. L’ouvrage complet forme 4 beaux volumes grand in-8°. Reliés 1/2 chagrin, 41 fr. ; toile, tranches dorées, 40 fr, ; brochés 28 fr. Prix de chaque volume : relié, tranches dorées, 11 fr. ; toile, tranches dorées, 10 fr. ; broché 7 fr.

I.es 4 volumes du Diable à Paris contiennent la plus grande accumulation de petits chefs-d’œuvre, soit comme texte, soit comme dessins, qui ait jamais été réunie dans une œuvre littéraire. L’inouï bon marché de ce trésor défie toute comparaison. GRANDVILLE.

  • LES ANIMAUX PEINTS PAR EUX-MÊMES, scènes de la

vie privée et publique des animaux, sous la direction de P.-J. Staiil, avec la collaboration de Balzac, Gustave Droz, Benjamin Franklin, Jules Janin, Édouard Lemoine, Alfred de Musset, Paul de Musset, Charles Nodier, George Sand, P.-J. Stahl. 1 vol. grand in-8®, contenant 320 dessins. Relié, tranches dorées, 14 fr. ; cartonné toile, tranches dorées, 12 fr. ; broché.. 9 fr. Le vrai chef-d’œuvre de Grandville et livre unique au point de vue littéraire.

GŒTHE (KAULBACH).

LE RENARD, traduit par E. Grenier, illustré de 60 belles compositions par Kaulbach. 1 vol. gr. in-8°. Relié, tranches dorées, 11 fr. ; toile, tranches dorées, 10 fr. ; broché 7 fr. Le même ouvrage, en édition populaire gr. in-8û. Toile, tranches dorées, 5 fr. ; broché 2 fr. 50 Excellente traduction d’un des ouvrages les plus curieux du grand poète et philosophe allemand. On sait que le poème de Gœthe est inspiré d’une épopée satirique du moyen âge. Il a su y conserver tous les traits heureux de l’original, en y ajoutant cette empreinte du génie et cette perfection de forme qui donnent a une œuvre une vitalité in défi nie. Celle-ci restera dans tous les temps et dans toutes les langues.