Page:Binet - La Vie de P. de Ronsard, éd. Laumonier, 1910.djvu/321

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

LA VIE DE P. DE RONSARD

ADDITIONS ET CORRECTIONS

(Prière d’insérer à la page 261)

Page XVI, note 2, ligne 2, corrigez ainsi : Cette pièce ne figurait pas dans le Tombeau de R. Belleau.

P. 95, dernière ligne, supprimez et Bonamy.

P. 121, ligne 41, lisez de mai-juin 1901, p. 239, au lieu de mars 1901

P. 138, lignes 6 à 10, corrigez ainsi : J’adopte cette seconde interprétation parce que l’expression « chanter une Palinodie » me semble désigner particulièrement une pièce de vers qui contenait une palinodie. Si Binet avait voulu parler de rétractations orales, il aurait employé l’expression toute faite et générale « chanter la palinodie », synonyme de se rétracter, ainsi que l’a fait L’Hospital dans sa lettre à Morel : « Mihi videntur palinodiam canere ».

P. 213. ligne 38, lisez Paulus Melissus

P. 215. lignes 10 à 13, corrigez ainsi : C’est seulement dans sa Dialectique (éd. princeps de 1555 et rééd. de 1576). que l’on trouve des citations de Ronsard, ou plutôt des traductions en vers de Virgile, Horace. Ovide et autres poètes latins, devant ou après chacune desquelles il y a le nom de Ronsard.

p. 215, ligne 36, lisez dans son ouvrage sur Ramus 1855, p. 464.

P. 216, ligne 18. après Ramus, ajoutez, qu’il professait la Rhétorique au collège de Presles dirigé par Ramus

P. 248, ligne 32, ajoutez : Le premier vol. a paru en 1906.

P. 250, dernière ligne, supprimez Thèse, et lisez Meyrueis.

P. 252, supprimez la ligne relative à BonamyTexte en italique.