Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/93

Cette page a été validée par deux contributeurs.


quait et enregistrait le passage des étoiles, cet homme était un des descendants relativement modernes de la longue lignée des Mages, un des représentants relativement modernes de l’antique science inhérente à la doctrine zoroastrienne.

Retournons donc en arrière et examinons cette doctrine sous la forme primitive, bien que nous n’en ayons que des comptes rendus récents en ce qui regarde l’érudition ; nous trouverons que, même à travers ces analyses récentes, les vérités anciennes sont reconnaissables bien que cachées ; et quoique un grand nombre de ces vérités, défigurées par leur vêtement moderne, et tombées dans le domaine matériel, aient été dégradées, l’occultiste cependant peut encore les reconnaître. Il peut encore les désigner à ceux qui restent attachés à l’ancienne religion et il peut prier les Parsîs modernes, au nom de leur ancien prophète, au nom de l’Initié divin qui a fondé leur religion, de s’élever au-dessus du matérialisme contemporain, au-dessus des limites trop mesquines de l’Orientalisme moderne ; et il peut revendiquer leur légitime dignité, celle qui leur revient comme adeptes d’une des plus anciennes religions du monde. Puissent ces