Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/89

Cette page a été validée par deux contributeurs.


gnages d’experts qui, l’un après l’autre, étudient ces anciens documents et qui n’y voient pas simplement les caractères d’une écriture, mais y retrouvent les événements du passé, défilant avec une vivante fidélité, tels qu’ils se sont produits, animés d'une seconde vie. Les événements historiques des temps les plus anciens revivent ainsi dans le passé.

D’après ces témoignages, la religion appelée de nos jours Zoroastrisme, la religion des Parsîs, est, ainsi que je l’ai dit, la seconde de celles qui sont issues du tronc aryen. Les Iraniens provenant du même berceau d’origine que la première famille, mais s’étant répandus vers l’Ouest, sur cette vaste étendue de territoire qui comprend, non seulement la Perse actuelle, mais l’ancien royaume de Perse, — furent dirigés de ce côté dans leur première migration, par leur grand prophète Zoroastre, qui joua le même rôle vis-à-vis d’eux que Manou vis-à-vis de la totalité de la race aryenne originelle. Il appartenait à la même puissante Confrérie et était un des hauts Initiés de la même Grande Loge, ayant reçu l’enseignement des mêmes Maîtres, les Fils du Feu. Beaucoup d’entre vous ont dû lire, dans les vieilles anna-