Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.


derniers stades des existences précédentes.

Nous sommes arrivés à la troisième partie de notre sujet, — la science de la Yoga, la manière dont un homme peut hâter son évolution, accroître l’extension de sa conscience et s’élever jusqu’à l’Union avec le Principe suprême. La Yoga était le degré terminal d’une évolution patiemment effectuée, avec une conscience toujours plus claire du but, depuis le culte des Devalas[1] inférieurs, à travers les quatre castes, les quatre âshramas, jusqu’à l’éducation directe en vue de la libération de l’âme qu’il faut arracher à la roue des naissances et des morts.

Ainsi que nous venons de le dire, les sentiers sont au nombre de trois et chacun d’eux a sa Yoga propre : Karma Mârga, dont le stade final est Karma Yoga ; Gnyâna Mârga, qui se termine par Gnyâna Yoga ; enfin Bhakti Mârga, qui aboutit à Bhakti Yoga[2]. Pour tous, l’assujettissement des sens et le contrôle de l’es-

  1. Dieux inférieurs, comprenant les entités astrales qui s’occupent des processus de la nature aux deux plans les plus bas.
  2. Le sentier de l’action : le sentier de la sagesse, le sentier de la dévotion. Yoga, ou l’union avec le moi, peut être pratiquée et réalisée par l’une quelconque de ces trois voies.