Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/414

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dont chacun de nous ne puisse se faire l’écho tout en souhaitant d’avoir la même passion et la même dévotion et en désirant seulement que notre dévotion puisse être aussi claire que celle-ci.

Telle est la doctrine et tel est le cœur du Sikhisme. Tout là-dedans n’est-il pas fait pour servir à rattacher, à rapprocher les cœurs l’un vers l’autre, à unir les hommes par l’amour ? Si vous pensez au Gourou Nânak, imaginez un des grands prophètes de paix, qui, dans un suprême amour de Dieu, voulaient apporter aux hommes le fruit béni de l’amour, et vous verrez que nos frères Sikhs sont des collaborateurs dans la construction d’une nation unique faite de toute l’Inde, sans querelle avec personne, sans haine contre personne, sans lutte qui les sépare d’aucune autre religion. S’ils sont fidèles à l’enseignement de leur Gourou, ils seront amis et unificateurs partout où ils iront, édificateurs et constructeurs de la vie nationale. Nous ne nous tromperions pas beaucoup en disant que dans cette religion de pure Bhakti, d’amour envers Dieu et les hommes, nous avons un des précurseurs de cette Sagesse Divine des anciens que la grande Loge a, tout récemment, don-