Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/411

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Pesé dans la balance, celui qui s’abaisse est précieux.

(Gourou, I, Suhi).

Je ne suis pas bon ; nul autre n’est mauvais.

(Idem).

Si quelqu’un devient un esclave d’esclaves et dépouille le moi, alors il trouvera Hari.

(Gourou, III.

De même que le poisson ne peut vivre sans eau,
De même que le coucou ne saurait être satisfait sans gouttes de pluie.
De même que le daim (blessé, atteint ou amoureux), lorsqu’il entend le son (d’un gong) accourt vers le bruit,
De même que la noire abeille, altérée du parfum d’une fleur lorsqu’elle la rencontre, en devient la prisonnière.
De même les saints aiment Dieu et sont satisfaits en le voyant.

(Gourou, V, Jaitsari).

Il n’en est aucun qui ne discute et ne fasse de l’opposition,
S’il s’en trouve, montrez-les moi et je les louerai.

(Gourou, I, Maru).