Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/41

Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’Anandamaya-kosha[1]. Arrivé là et ayant ainsi définitivement unifié sa conscience, l’homme a dépassé les trois mondes et l’éternelle révolution de leur roue. Il peut désormais passer et se répandre dans la conscience du Nirvâna, conscience divine qui embrasse tout. Jivâtma — jeté d’abord au sein de l’être dans la plus complète ignorance, plongé dans l’Avidyâ avec toutes ses facultés en germe, latentes sinon en activité — est recouvert d’enveloppes successives de matière, afin que par ses enveloppes il soit mis en contact avec toutes les régions de l’Univers et que dans chacune, grâce à ce contact, il puisse manifester les facultés appartenant à cette région et tout d’abord latentes en lui, jusqu’à ce qu’enfin toutes les facultés soient développées, toutes les enveloppes purifiées, Avidyâ dépassée et que l’homme sache que le Moi de l’Univers et son propre Moi ne font qu’un ; l’homme a trouvé son but, il devient Brahma ; ce qu’il avait toujours été en puissance, il le devient en acte et le réalise.

Tels sont, grossièrement esquissés, les points essentiels de cette puissante philo-

  1. Le corps de béatitude, l’âme spirituelle.