Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/342

Cette page a été validée par deux contributeurs.


attendit que son père et sa mère fussent morts, afin de ne point contrister leur cœur en les abandonnant ; puis, ayant sollicité la permission de son frère aîné et des conseillers royaux, il partit escorté d’une foule nombreuse pour inaugurer sa vie d’ascète. Il atteint la jungle ; il retire ses vêtements, vêtements et ornements royaux ; il arrache ses cheveux ; il revêt les vêtements de l’ascète, il congédie la suite royale qui l’a accompagné et s’enfonce seul dans la jungle. Là, pendant douze ans, il pratique de grandes austérités, s’efforçant de se comprendre lui-même et de comprendre le néant de toutes choses hors le Moi ; au cours de la treizième année, l’illumination jaillit, la lumière du Moi rayonne en lui et la science du Suprême lui appartient. Il secoue les chaînes d’Avidyâ et devient l’omniscient ; il se présente alors au monde comme un Maître, et consacre à l’enseignement quarante-deux ans d’une vie parfaite.

Au sujet des doctrines, il ne nous est pratiquement rien dit ici ; on nous donne les noms de quelques disciples, mais la biographie, les divers incidents, tout cela est omis. On dirait que le sentiment que tout cela est illusion, que tout n’est rien, que tout est