Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/327

Cette page a été validée par deux contributeurs.


homme instruit devrait connaître cette doctrine comme un Hindou connaît son Védânta et il devrait être à même de justifier son Prophète aux yeux de l’univers intellectuel.

Toute religion, ai-je dit, a sa part de mysticisme, l’Islam doit avoir son aspect mystique, Ali fut cette fois le précurseur et ses disciples, les dispensateurs de ce mouvement mystique. Dans l’année qui suivit la fuite de la Mecque, quarante-cinq pauvres hommes s’unirent pour suivre Dieu et son prophète, vivre en communauté et observer des pratiques ascétiques. C’est le germe du Sufisme, l’aspect mystique de l’Islam. Ils enseignent que « tout vient de Dieu[1] ». Ils enseignent qu’il n’y a rien en dehors de Dieu et que tout l’Univers n’est qu’un miroir qui le reflète. Ils enseignent qu’il existe une beauté parfaite et que tout ce qui est beau ici-bas n’est qu’un rayon de celle-ci. Ils enseignent qu’il n’y a qu’un amour, l’amour de Dieu et que tous les autres ne sont de l’amour que parce qu’ils font partie de cet amour unique. Ils enseignent que Lui seul est l’Être véritable, que tout le reste est le non-être et que l’homme, qui est Dieu lui-

  1. Le Coran, chap. IV.