Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/304

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Et ne soyez pas affligés à cause des incroyants ; ne vous inquiétez pas non plus de ce qu’ils trament subtilement, car Dieu est avec ceux qui le craignent et sont droits[1]. » Et encore ; « Qu’il ne soit fait aucune violence en ce qui regarde la religion[2]. » « S’ils embrassent l’Islam, ils sont sûrement dirigés ; mais s’ils ne le veulent pas, en vérité, il ne t’appartient qu’une chose, à savoir de prêcher[3]. » Et le Prophète donne une remarquable définition de l’« infidèle » : « Les infidèles sont des hommes qui agissent injustement[4], » dont les actes sont mauvais, et pas simplement ceux qui sont en dehors de la religion mahométane car, nous le verrons, l’Islam, dans la bouche du Prophète ne se limitait aucunement à ses seuls adeptes. « S’ils s’éloignent de vous et ne combattent point contre vous, mais vous offrent la paix, Dieu ne vous permet pas de vous emparer d’eux ni de les tuer[5]. »

Est-il juste d’oublier ces doctrines, énoncées

  1. Le Coran, chap. XVII.
  2. Ibid., chap. II.
  3. Ibid., chap. II.
  4. Ibid., chap. II.
  5. Le Coran, chap. IV.