Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/298

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Viennent ensuite des années de luttes, d’agitation, de difficultés ou des querelles s’élèvent parmi ses disciples, où la masse des ennemis grandit autour de lui. Ici se place une scène si belle que je voudrais m’y arrêter un moment. Il y a eu une bataille et une victoire et le butin a été partagé, mais ceux qui ont été le plus longtemps fidèles au Prophète n’ont pas eu leur part du pillage ; il y a de la colère et des plaintes, sur quoi le Prophète prend la parole :

« Je suis informé, Ansâr, des discours que vous tenez entre vous. Lorsque je vins parmi vous, vous erriez dans les ténèbres et le Seigneur vous a indiqué par moi la bonne voie ; vous souffriez et il vous a rendus heureux ; l’inimitié régnait parmi vous et il a rempli vos cœurs d’amour fraternel et de concorde. N’est-ce pas exact, dites-le ? » — « En vérité, tout s’est bien passé comme tu le dis, lui répondit-on, au Seigneur et à son Prophète il faut reconnaître la bienveillance et la grâce ». — « Non, par le Seigneur, reprit Mahomet, mais vous auriez pu me répondre (et la réponse eût été exacte, car j’aurais témoigné moi-même de son exactitude) ; Tu es venu à nous chassé et tel qu’un imposteur et nous avons cru en toi ;