Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/288

Cette page a été validée par deux contributeurs.


n’en a fourni l’exemple. Car, il faut vous souvenir toujours de ceci, vous tous qui n’appartenez pas à la religion du Prophète arabe ; parmi toutes les confessions humaines, il n’en est pas une qui inspire une croyance plus sérieuse, qui soit observée plus passionnément que celle qui est sortie de la bouche du prophète arabe ; et si, comme le dit le philosophe Bain, une croyance se prouve par la conduite, observez les disciples de Mahomet et voyez comment sa parole gouverne encore les actions de ces hommes. Jamais un musulman n’a honte de s’agenouiller pour prier, bien qu’il puisse y avoir autour de lui des railleurs et des gens qui haïssent son Prophète. Voyez comme la foi, chez le disciple, a vaincu toute crainte de la mort. Où trouverez-vous plus d’héroïsme que chez ces derviches africains, qui chargèrent sur l’emplacement balayé par les fusils Gatling et tombèrent, rang après rang, avant d’avoir pu même atteindre leur ennemi, marchant à la mort comme d’autres à leurs fiançailles, par amour pour leur Prophète et pour la foi de l’Islam ?

Une telle foi doit avoir un avenir dans le monde. Une telle foi devrait être élevée plus haut qu’elle ne l’est aujourd’hui.