Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/286

Cette page a été validée par deux contributeurs.


inspirés des Dieux ! Bien loin dans le désert, il fuit et les mois y suivent les mois, durant ces quinze années ; dans sa caverne, au fond du désert, en pleine solitude, il est là immobile, méditant, priant, avec le doute amer de lui-même, l’interrogation qu’il se pose à lui-même, se demandant le sens du message qu’il entend : « Au nom de ton Dieu, parle. » — Qui est-il donc pour devoir parler ? Et que doit-il proclamer ? Déchiré de doute et d’angoisse, désespérant de ses propres forces, comment lui, illettré, non préparé, se fierait-il à la voix intérieure qui l’appelle ? Ne serait-ce pas son propre orgueil, sa propre suffisance, sa propre soif de domination qui l’appelleraient, et non la voix du Dieu Suprême ordonnant à son prophète de répandre sa parole ? Quinze années s’écoulent de la sorte, années de luttes que peu de gens sauront évaluer — puis une belle nuit, tandis qu’il est étendu par terre, succombant dans son agonie, voici qu’une lumière venue du ciel rayonne autour de lui, tandis que devant lui une apparition glorieuse murmure ces mots : « Lève-toi, tu es le prophète de Dieu ; va par le monde et parle au nom du Seigneur. » — « Que proclamerai-je ? » — « Parle », dit l’ange, et il instruit le