Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/278

Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’harmonie qui sont des choses plus grandes que l’identité. Lorsque les enfants de Dieu vivront en bonne harmonie, il leur sera permis d’espérer qu’ils connaîtront l’amour de leur Dieu, car un disciple du Christ a dit avec raison : « Celui qui n’aime point son frère, que cependant il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas[1] ? »

  1. Première épître de saint Jean, IV, 20.