Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/25

Cette page a été validée par deux contributeurs.


longue évolution derrière elles ; et finalement un certain nombre d’âmes n’ayant eu, comparativement, qu’une évolution très courte, ayant traversé la quatrième race et constituant les membres les plus privilégiés de cette grande division de l’humanité. On avait de la sorte une population fort variée, pouvant très aisément recevoir l’empreinte d’une religion embrassant tout : la philosophie, la science et la politique — capable aussi de servir de modèle, transmettant à des successeurs, moins avancés, l’exemple de ce que devaient être un Aryen et une nation de la cinquième race. Cette population avait tout ce qu’il faut pour devenir la gardienne de la politique, de la philosophie, des sciences, de la religion exotérique, et pour tracer, une fois pour toutes, ce qui devait être le développement typique de la race aryenne.

Et maintenant si nous étudions la religion donnée aux populations anciennes, nous voyons qu’elle est une éducation de la nature tout entière de l’homme, aux divers stades de son évolution et qu’elle le guide, non seulement dans sa vie intellectuelle et spirituelle, mais encore dans ses rapports avec ses concitoyens, en ce qui concerne la vie de la nation