Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/241

Cette page a été validée par deux contributeurs.


l’instrument approprié, le messager qui convenait à la Confrérie, on en choisit un, — un jeune homme qui se signalait déjà par sa merveilleuse pureté et sa profonde dévotion, Jésus, connu plus tard comme le Christ. Sa mission commença au point précis, mentionné dans les Évangiles, de son baptême, alors qu’il avait environ trente ans. À cette époque, ainsi qu’on peut le lire dans les Évangiles, l’esprit de Dieu descendit sur lui et une voix venue du ciel proclama Fils de Dieu celui que les nations devaient écouter[1]. Sur cette appellation de « Fils de Dieu », je reviendrai dans un moment lorsque nous nous occuperons du refus des Juifs de lui accorder ce titre. Il nous suffit de constater que, d'après l’opinion émise dans ses biographies, le ministère de Jésus commença lors de ses trente ans, lorsqu’eut lieu cette manifestation particulière.

Du point de vue occulte, c’est là la forme allégorique sous laquelle est décrite l’élection de ce jeune homme comme messager de l’enseignement divin, et sous laquelle est représenté le don d’illumination qui le fit apte à

  1. Saint Mathieu, III. 16, 17.