Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/228

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Christ[1]. » Et ailleurs : « Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée[2] » et encore : « Cependant c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits[3], » non pas à la généralité, mais à ceux qui sont parfaits, terme dont le sens technique est bien discerné, — d’après les passages des Pères, — ceux qui ont été initiés aux mystères et sont, par suite, les parfaits de l’Église. Je pourrais citer d’autres textes, mais ceux-ci suffiront et nous allons passer aux pratiques de l’Église, telles que nous les trouvons dans les Pères. Clément d’Alexandrie déclare que, par ses écrits, il se propose simplement de rappeler à ses lecteurs la vérité qui leur a été communiquée plus explicitement dans un exposé oral : « La rédaction de mes memoranda est faible, je le sais bien, auprès de cet Esprit, abondant en grâce, que j’ai eu le privilège d’entendre. Mais ce sera une image qui rappellera l’archétype à ceux qui auront été frappés par le Thyrse[4], » phrase que tout occultiste comprendra : « Il n’est pas à sou-

  1. 1re Corinth., III, 1.
  2. Ibid., II, 7.
  3. Ibid., II, 6.
  4. Stromates, I, 1.