Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/227

Cette page a été validée par deux contributeurs.


enseignant à ses Apôtres les choses secrètes. Saint Clément dit, en parlant de cette science sacrée : « Elle fut révélée dès le commencement à ceux-là seuls qui comprenaient. Maintenant que le Seigneur a instruit ses Apôtres, l’interprétation non écrite des (Écritures) écrites s’est transmise jusqu’à nous[1]. »

D’après les Actes, le Christ ne demeura que quarante jours, mais pendant ces quarante jours il instruisit les Apôtres sur les choses du royaume de Dieu[2] et cet enseignement ne fut pas consigné. On n’en trouve aucune trace dans les Textes canoniques de l’Église. De fait, Origène observe à ce propos que Jésus « conversait avec ses disciples en particulier et principalement dans leurs retraites secrètes, sur l’Évangile de Dieu ; mais les paroles qu’il prononçait n’ont point été conservées[3] ». Nous voyons Saint Paul parler exactement de même. Il dit à ses convertis de l’Église de Corinthe : « Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en

  1. Stromates, VI, xv.
  2. Actes, I, 3.
  3. Contra Celsum. VI, vi.