Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/151

Cette page a été validée par deux contributeurs.


a accompli son but » ; ce nom lui fut donné à cause d’une prophétie faite peu après sa naissance par un célèbre brahmane qui avait déclaré que l’enfant serait un grand prophète et viendrait éclairer les nations de la terre. Pendant son enfance, il grandit dans l’ignorance — au moins apparente — de ses hautes destinées. C’est un étrange problème, que beaucoup d’esprits se sont posé, de comprendre comment pour quelques-unes des plus grandes personnalités qui aient vécu, la conscience de leur propre grandeur a pu rester un certain temps voilée. Vous pouvez vous rappeler qu’il en était de même pour Râma. Il n’avait pas montré dans sa jeunesse qu’il eût la moindre conscience d’être un Avatâra de l’Être suprême ; il avait reçu, incarné dans son corps momentané, l’enseignement de Vasishta, lequel lui avait conféré la science de la véritable Yoga. De même encore pour le Bouddha ; si nous suivons la belle vie qu’il vécut comme enfant, comme jeune homme, jusqu'à l’époque de son mariage avec sa cousine, et un an ou deux ans après, nous le voyons sans doute, mener une existence noble, belle et pure, mais cette existence ne semble pas consciente de sa propre grandeur : l’esprit est