Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/123

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Gâthâs, les mondes furent créés et sont conservés.

Le docteur Mill rabaisse ces Esprits au rang de simples attributs et, dans sa traduction, les traite toujours comme tels, bien qu’il soit parfois acculé dans des positions intenables par cette répugnance moderne à reconnaître partout des Intelligences invisibles. Voyons si l’on peut vraiment faire de ces Esprits de simples attributs :

« Cependant, très généreux Mazda Ahûra, et toi, Piété, avec lui, »
« Et toi, Asha, intercédant pour me rendre leurs décisions favorables, »
« Toi, bonne Pensée, et toi, la Puissance, »
« Vous tous, écoutez-moi, et soyez-moi miséricordieux[1]. »

Les « attributs » orthographiés avec des majuscules désignent des Ameshaspentas, Spendarmad, Vohûman et Khshatraver — et le pluriel « vous », comme d’ailleurs la phrase, « vous tous, écoutez-moi ! » seraient une étrange façon de s'adresser à un Dieu et à ses qualités.

  1. Gâthâs (Yas. XXXIII), II. Trad. du docteur Mill, p. 127.