Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/112

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pelle le veilleur… le dispensateur de tout accroissement », et ainsi de suite pour soixante-douze noms[1]. Écoutons maintenant la description qu’en donne le grand prophète lui-même : « Il créa d’abord (Ahûra-Mazda), par son éclat inné, la multitude des corps célestes et par son entendement les êtres bons, gouvernés par la pensée droite qui lui est innée. Toi, Ahûra-Mazda, Esprit éternel, fais-les prospérer (les êtres bons). Lorsque nos yeux le contemplent, Essence de vérité, Créateur de toute vie, qui manifestes la vie propre dans les œuvres, — alors je reconnais en toi l’esprit originel, en toi, Mazda, dont la pensée est assez haute pour avoir créé le monde, en toi, le père de la pensée droite[2]. » Ahura-Mazda se révèle comme triple, et nous lisons dans le Khorda-Avesta : « Gloire à toi, Ahûra-Mazda, à toi qui apparais triple à toutes les autres créatures[3]. Notez ce « triple », car c’est un point d’une importance essentielle. Il rapproche la conception zoroastrienne de l’Être suprême du triple Brahman des

  1. Ormazd Yasht, trad. d’après le professeur Spiegel, par A. H. Bleek.
  2. Gâthâ Ahunavaiti, trad. par le docteur Haug.
  3. Op. cit., VII, Qarsêt Nyâyis. I, Spiegel.