Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/102

Cette page a été validée par deux contributeurs.


rieures du monde intellectuel. On la quelquefois appelé le Zenzar, quelquefois aussi on le désigne du nom de Deva-Bhâshya.

H. P. Blavatsky dit en parlant du Zend : « Ce mot signifie, comme en un sens on l’a soutenu avec raison, commentaire ou explication ; mais il signifie aussi, ce dont les orientalistes ne semblent pas se douter, le mode de rendre les maximes ésotériques, le voile employé pour cacher le sens exact des textes du Zen-d-Zar, la langue sacerdotale eu usage parmi les Initiés de l’Inde archaïque. Découverte actuellement dans diverses inscriptions qui sont indéchiffrables, elle est encore usitée et étudiée de nos jours dans les communautés secrètes des adeptes orientaux et appelée par eux — suivant les localités : Zendzar et Brahma ou Deva-Bhâshya… Le texte Zend est simplement un code secret de certains mots et de certaines expressions sur lesquels les premiers compilateurs se sont mis d’accord et dont on ne peut trouver la clef qu'auprès des Initiés[1]. » Cette langue a reçu de nombreux noms ; les noms importent peu, car ils varient avec chaque langue, mais la chose

  1. Theosophist, vol. IV, article sur le Zoroastrisme, commençant p. 221.