Ouvrir le menu principal

Page:Besant - Des religions pratiquées actuellement dans l’Inde.djvu/100

Cette page a été validée par deux contributeurs.


péens rejettent cette opinion et déclare que le Zend est le commentaire original, écrit dans la langue de l’Avesta ; qu’il doit, par conséquent, être reporté à une époque reculée, à l’époque où la langue se rapprochait du sanscrit des Védas. Le docteur Haug déclare que : « L’emploi des termes Avesta et Zend, par les traducteurs Pahlavis, nous autorise complètement à conclure que le Zend dont ils parlent était le commentaire de l’Avesta, déjà existant avant qu’ils n’eussent commencé leur traduction ; et puisqu’ils le tenaient pour sacré, ce Zend était probablement rédigé dans la même langue que l’Avesta original. Primitivement, ce mot (Zend) désignait les commentaires ajoutés par les successeurs de Zarathushtra aux écrits sacrés du prophète et de ses disciples immédiats. Ces commentaires ont dû être rédigés en une langue presque identique à celle du texte original ; par suite lorsque, peu à peu, cette langue devint inintelligible (ne fut plus comprise que des prêtres), les commentaires furent regardés comme faisant partie du texte et le besoin d’une nouvelle explication, ou Zend, se fit sentir. Ce nouveau Zend fut donné par les prêtres les plus instruits de l’époque sassanide, sous forme