Ouvrir le menu principal

Page:Bernardin, Un précurseur de Racine - 1895.djvu/7

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À MA MÈRE
JE DÉDIE CE LIVRE