Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/94

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sera toujours chargé de fermer et surveiller la marche, pour aider un skieur tombé à se relever ou le secourir et donner au chef, qui se tiendra généralement à la tête, l’assurance qu’il est suivi, ou le prévenir en cas d’accident.

Le chef lancera à une certaine distance en avant, à 50 mètres environ, 2 éclaireurs de terrain qui lui faciliteront la direction de la marche, tout en faisant la trace.

Règles de la marche en groupe. — Les règles principales de la marche en groupe sont :

Fixer la formation de marche d’après la largeur des routes, chemins ou pistes ou des champs de neige praticables au ski. On marchera généralement par un, même sur les grandes routes, en raison du peu de largeur de la trace faite par les traîneaux et des difficultés ou de l’impossibilité de l’utilisation des bas côtés, où la neige est rejetée et entassée plus ou moins irrégulièrement.

Avoir toujours des distances suffisantes entre les skieurs et d’autant plus grandes que la vitesse est plus accélérée. La distance dépend essentiellement des circonstances.

En principe, elle ne sera pas inférieure à 1 mètre d’un ski à l’autre, dans la formation la plus serrée, à la montée, et à 10 mètres à la descente.

Éviter, en passant au-dessus, ou en les tournant, les pentes à avalanche, ou, si on ne peut les tourner,