Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/88

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le dressage du skieur pour l’emploi du bâton est assez délicat. Il faut, pour obtenir de bons résultats, soumettre le skieur à des exercices très méthodiques en faisant alterner les exercices avec et sans bâton, ou en faisant subitement lâcher le bâton au cours d’un exercice, lorsque l’instructeur remarque que l’élève ne garde son équilibre que par l’appui du bâton. Le skieur constate sa faute par la chute.

Méthode d’instruction individuelle.

L’élève skieur qui se sera astreint à des exercices méthodiques pourra, après 15 jours ou au maximum un mois de dressage, entreprendre des courses difficiles et de longue durée.

La progression et le nombre des exercices varieront suivant les aptitudes de chacun, mais seront basés sur les règles générales énumérées ci-après.

1° Le skieur acquerra la confiance en soi au point de vue de l’équilibre par des exercices de vitesse progressifs en ligne droite, sans, puis avec le bâton sur des pentes de plus en plus fortes, où il ne devra parcourir que des trajets relativement courts, et ne jamais atteindre de vitesses exagérées, causes de chutes graves, surtout par neige dure et de faible épaisseur.

2° L’équilibre et la confiance en soi étant acquis, il s’exercera aux virages sans bâton, sur des cercles de plus en plus restreints et en augmentant peu à peu la