Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/62

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


des boissons, une certaine latitude à chacun suivant ses goûts et son tempérament.

Comme l’alpiniste, le skieur mangera peu et souvent (toutes les 3 heures environ). Les repas copieux et succulents ne seront pris qu’après la course et un certain temps de repos.