Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/42

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
29
LE SKI ET SES ACCESSOIRES.

dont nous conseillons l’emploi. Notre modèle (fig. 18) a une longueur égale à la taille du skieur, jusqu’à hauteur de l’épaule, et peut même la dépasser, un diamètre moyen de 2 cm. 5 à 3 cm. 5, porte une dragonne, un bout ferré en forme de pointe pyramidale, ou encore d’arêtes triangulaires se coupant à angle droit, une raquette mobile et des bagues en cuir de 0 m. 30 en 0 m. 30 sur sa moitié supérieure pour empêcher le glissement [1]. Grâce à sa mobilité, la raquette se place, même sur les pentes, parallèlement à la surface de la neige, ce qui est indispensable pour qu’elle donne un point d’appui solide, pendant la marche.

Quand il s’agit de faire frein à la descente, et que le bâton est très incliné, la raquette présente encore sa plus grande surface à la direction de marche et produit en conséquence le maximum de résistance.

La raquette a son cadre formé de 2 cercles concentriques en gros fil de fer galvanisé (5 à 6 millimètres) le cercle intérieur ayant un diamètre un peu supérieur à celui du bâton, et le cercle extérieur un diamètre de 15 à 20 centimètres. Celui-ci est tordu en 4 ou 5 points en boucles verticales affectant la forme suivante Bernard - Guide du skieur,1910 (page 42 crop).jpg ou encore la forme

  1. Ce modèle n’est pas breveté. Expérimenté à l’École normale de ski, il a été jugé très bon.