Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
22
GUIDE DU SKIEUR.

Plaquettes de dessous de pied.

Le ski porte, avons-nous dit, sur sa surface supérieure, une plaquette de dessous de pied. Celle-ci, longue de 30 à 35 centimètres, recouvre le ski sur toute sa largeur. Elle est confectionnée en général en peau de phoque, dont les poils sont tournés vers l’avant, en caoutchouc, en écorce de bouleau ou en linoléum. Les plaquettes en celluloïd ont été presque abandonnées, malgré l’avantage qu’elles présentent d’éviter l’agglomération de la neige sur leur surface très lisse, parce que cet avantage était compensé par l’inconvénient assez grave de leur fendillement sous l’action du froid et qu’en outre elles sont trop glissantes. Le linoléum, dont le capitaine Rivas a préconisé l’utilisation, résiste, paraît-il, assez bien à l’action du froid, est suffisamment lisse et d’un prix réduit. Il se dégrade, toutefois, bien plus vite que le caoutchouc ou la peau de phoque. L’écorce de bouleau est trop tendre et s’use en peu de temps. Certains skieurs prétendent que la plaquette est inutile et qu’il suffit de passer du goudron bouillant sur la surface d’appui de la chaussure.

Ski pliant ou démontable.

Des skis pliants ou démontables ont déjà été inventés. Leur unique avantage réside dans une plus grande facilité de transport lorsqu’il faut quitter