Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/17

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
4
GUIDE DU SKIEUR.

L’épaisseur, variable suivant la longueur du ski et aussi le poids du skieur, est comprise, au milieu, entre 2 cm. 5 et 3 centimètres ; au talon et à la base de la spatule, entre 6 millimètres et 1 centimètre. Le ski non chargé doit reposer sur le sol horizontal par le talon et la base de la spatule, le milieu entre ces deux parties formant la voûte avec une flèche moyenne de 2 cm. 5.

Sous le poids du skieur, le sommet de la voûte doit rester un peu au-dessus de l’horizontale, pour que le ski ait tout le ressort désirable.

La pointe du ski se relève de 14 à 20 centimètres au-dessus de l’horizontale pour une base de 35 à 50 centimètres, c’est-à-dire suivant le rapport à  [1]. Plus la courbure est accentuée, et plus la vitesse est réduite, le ski refoulant alors la neige suivant une grande surface au lieu de la fendre.

Le ski est bien équilibré, lorsque étant suspendu à hauteur du logement de l’étrier antérieur, il subit une prépondérance de poids vers l’avant, qui l’incline d’un angle égal à 30 ou 45°. Le logement de l’étrier se trouve ainsi placé à quelques centimètres en arrière du milieu du ski. Pour un ski de 2 m. 20 il est

  1. Hauteur et base mesurées sur un très grand nombre de skis norvégiens d’une maison de fabrication renommée, ces skis allant de 189 à 230 centimètres. Pour le ski de 2 m. 20 la hauteur est de 17 centimètres et la base de 45 centimètres.