Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/126

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
113
APPENDICE I.

chage. L’ouverture de ces systèmes est aussi rapide qu’avec les systèmes automatiques, puisqu’il suffit de faire pivoter une clef ou glisser un verrou.

II. Systèmes à levier automatiques non réglable en fil de fer.

a. Système Bernard. — Il se compose de deux cadres en fil de fer galvanisé, l’un fixe (a), l’autre mobile (b), pivotant autour de o et o’. Le cadre mobile étant


Fig. 43. — système d’attache Bernard en fil de fer (représenté fermé).


rabattu vers l’arrière (fig. 43), la courroie qu’il porte passe au-dessous de l’axe de pivotement du cadre, et le maintient fermé automatiquement par sa propre tension [1]. On augmentera la force du levier en attachant la courroie d’avant sur le cadre mobile à 2 ou 3 centimètres de l’axe, à une barrette fixée sur ce cadre.

  1. Ce système simple n’a pas été mis en service, parce que nous l’avons abandonné en 1905 pour un système en fil de fer basé sur le même principe, mais perfectionné par l’addition d’une vis de réglage, et antérieur au système du capitaine Rivas. Nous revendiquons donc la priorité de l’application du fil de fer aux fermetures à levier automatiques — comme aux raquettes de bâton de skieurs.