Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/122

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
109
FABRICATION DES SKIS

nier modèle a été créé par le capitaine Rivas pour l’atelier de l’École normale de ski[1].

Les skis, préalablement dégrossis, c’est-à-dire sciés et rabotés à la largeur et à l’épaisseur voulues, puis suffisamment imprégnés d’humidité, surtout aux points de courbure, sont placés sur la surface des formes, ou dans le logement qui leur est préparé. Ils sont soigneusement appliqués et maintenus dans les formes avec des cales en bois plus tendre que celui des skis, de manière que les skis épousent bien la forme par leur surface de glissement.

Les skis sont alors mis à sécher, soit de préférence au four, peu chauffé[2], soit, quand on a du temps devant soi, en été par exemple, dans un local très sec et même chaud, ou largement aéré, un grenier par exemple, où ils sont laissés jusqu’à siccité complète.

Les skis ayant leur double courbure, creuser la rainure inférieure avec un ciseau bédane ou une gouge ; adapter ensuite le système d’attache choisi, après avoir pratiqué le logement correspondant à ce mode d’attache.

Procéder au vernissage.

  1. Le bois des formes doit être parfaitement sec, avant d’être découpé suivant la forme des skis. Pour cela, on le mettra à sécher au besoin dans un four pendant un très long temps, plus de 48 heures s’il le faut.
  2. À Briançon, les skis sont laissés au four pendant 48 heures, le four étant chauffé avec une quantité de combustible égale à la moitié de celle qui est nécessaire pour une fournée de pain.