Ouvrir le menu principal

Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/120

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
107
FABRICATION DES SKIS

tats sont moins durables ; en somme il est moins pratique pour la fabrication en petit… »

Comme procédé de courbure à la vapeur, Paulcke donne, entre autres, le suivant pour la courbure médiane :

« Sur les bords d’un chaudron on pose trois lattes de section triangulaire arrondie
Fig. 39. — Chaudron.
(fig. 39), celle du milieu ayant environ 4 centimètres de haut, les deux extrêmes plus petites. On place le ski en travers sur ces lattes et on le charge en suspendant des poids (ou des pierres), comme l’indique la figure 39. La charge ne doit pas être si considérable que le ski plie à l’endroit des lattes… On peut régler cet effort, en chargeant de pierres la surface supérieure du ski, et en déplaçant les poids jusqu’au résultat désiré. Il faut aussi laisser le ski sécher dans le même état, sans toucher aux poids, si l’on veut qu’il conserve sa forme. »


Emploi des formes à ski.

Les procédés décrits ci-dessus ne donnent pas la certitude d’avoir des skis sans gauchissement. Aussi l’on ne