Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/97

Cette page a été validée par deux contributeurs.


INSTRUMENT À CORDES
À CLAVIER

LE PIANO.

Est un instrument à clavier et à cordes métalliques mises en vibration par des marteaux. Son étendue actuelle est de six octaves et une quarte. Il s’écrit sur deux clefs différentes à la fois : la clef de Fa est affectée à la main gauche et la clef de Sol à la main droite. Quelques fois aussi selon le degré de gravité ou d’acuité des passages confiés aux deux main on écrit sur deux clefs de Fa ou sur deux clefs de Sol.

EXEMPLE.

\new PianoStaff <<
  \new Staff \relative c, {
    \override Score.TimeSignature #'stencil = ##f
    \cadenzaOn
    \clef bass
    c2_"Avec tous les intervalles Chromatiques." d e f g a b
    c d e f g a b
    \clef treble
    c d e f g a b
    c d e f g a b
    c d e f g 
    \ottava #1
    a b
    c d e f g a
    \bar "||"
  }
  \new Staff \relative c,, {
    \override Score.TimeSignature #'stencil = ##f
    \cadenzaOn
    \clef bass
    \ottava #-1
    c2 d e f g a b
    \ottava #0
    c d e f g a b
    c d e f g a b
    c d e f
    \clef treble
    g a b
    c d e f g a b
    c d e f g a
    \bar "||"
  }
>>

Le trille est praticable sur tous les degrés de la gamme. On peut plaquer ou arpéger de toutes les manières et de chaque main un accord de quatre et même de cinq notes, en les écrivant toutefois aussi rapprochées que possible.

Exemple :


\new PianoStaff <<
  \new Staff \relative c'' {
    <g c e g>2 <g b d f g>
    <g c e g>1
    \bar "||"
  }
  \new Staff \relative c {
    \clef bass
    <c e g c>2 <c f g b>
    <c e g c>1
    \bar "||"
  }
>>

Des accords plaqués, embrassant un intervalle de dixième sont possibles cependant, mais en supprimant la tierce et même l’octave pour plus de facilité. On les présente alors ainsi :


\new PianoStaff <<
  \new Staff \relative c' {
    \override Score.TimeSignature #'stencil = ##f
    <c g' e'>1
    <b f' d'>
    <c e c'>
    \bar "||"
  }
  \new Staff \relative c, {
    \clef bass
    <c c'>
    <g' d'>
    <c, a' e'>
    \bar "||"
  }
>>

On peut écrire à quatre et même à cinq parties réelles, pour le piano, en ayant soin de ne pas mettre entre les deux parties extrêmes de chaque main, un espace plus grand que l’octave ou la neuvième tout au plus ; à moins d’employer la grande pédale qui lève les étouffoirs et qui, permettant aux sons de se prolonger sans que le doigt de l’exécutant reste sur la touche, laisse la liberté d’écarter alors beaucoup plus les parties.

EXEMPLE SANS EMPLOYER LA PÉDALE.
à 4 Parties.

\new PianoStaff <<
  \new Staff = "right" <<
    \relative c''' {
      \key es \major
      g2 f es es4 g r8 c, es d f es d c c bes d c bes2
      \bar "|."
    }
    \\
    \relative c'' {
      \key es \major
      r8 es d c d bes c d
      es g, as a bes as g f
      es4 bes'2 as4~
      as8 g bes as g2
    }
  >>
  \new Staff = "left" {
    \clef bass <<
      \relative c' {
        \key es \major
        g4. as8 bes4. as8
        g4. fis8 g f es d
        c as' g f bes, g' f es
        r es4 es8 es2
        \bar "|."
      }
      \\
      \relative c {
        \key es \major
        es2 bes c g as4 bes g as es as es2
      }
    >>
  }
>>