Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/49

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE 5.

LE VIOLONCELLE.

Ses quatre cordes sont accordées en quinte et précisément à l’octave basse des quatre cordes de l’Alto.

EXEMPLE.

\new Voice \with { \consists "Balloon_engraver" } {
  \clef bass
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  <c,-\balloonText #'(2 . 0) \markup { 4\super me Corde "   " }
  g,-\balloonText #'(2 . 0) \markup { 3\super me Corde }
  d-\balloonText #'(2 . 0) \markup { 2\super me Corde }
  a-\balloonText #'(2 . 0) \markup { 1\super re Corde }
  >1
  \bar "||"
}

Son étendue peut être, même à l’orchestre, de trois octaves et-demie.

EXEMPLE.

\relative c, {
  \clef bass \cadenzaOn
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  c4 d e f g a b
  c d_"Avec les intervalles Chromatiques." e f g a b
  c d e f
  \clef tenor
  g a b
  c d
  \clef treble
  e f g 
  \bar "||"
}

Les grands virtuoses montent encore plus haut, mais, en général, ces notes suraigües, qui n’ont de charme que dans la conclusion des phrases lentes, ne s’emploient guère en sons naturels ; on les prend ordinairement en sons harmoniques qui sortent plus aisément et dont le timbre est beaucoup meilleur.

Il n’est pas inutile, avant d’aller plus loin, de prévenir le lecteur du double sens donné à la clef de sol dans la musique de violoncelle. Quand on l’écrit dès le début d’un morceau, ou immédiatement après la clef de fa, elle présente aux yeux l’octave haute des sons réels.

EXEMPLE.

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  e4( a) g f8 e d4.( b8 c4)r
  \bar "||"
}
Ou bien.

\relative c' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \clef bass
  e4( a) \clef treble g' f8 e d4.( b8 c4)r
  \bar "||"
}
EFFET Unisson des Violons.

\relative c' {
  \override Rest #'style = #'classical
  e4( a) g f8 e d4.( b8 c4)r
  \bar "||"
}

Elle n’a toute sa valeur que si on la fait succéder à la clef d’ut (4ème ligne ;) alors seulement elle représente les sons réels et non point leur octave Supérieure.

EXEMPLE.

\relative c' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \clef tenor
  g2( c4) d e( g) c d 
  \clef treble
  e( a) g f8 e d4.( b8 c4) r
  \bar "||"
}
EFFET. Unisson des Violons.

\relative c' {
  \override Rest #'style = #'classical
  g2( c4) d e( g) c d 
  e( a) g f8 e d4.( b8 c4) r
  \bar "||"
}

Cet usage, que rien ne justifie, amène des erreurs d’autant plus fréquentes que certains Violoncellistes ne s’y conforment pas et conservent à la clef de sol sa véritable acception. Pour éviter toute fausse interprétation nous ne l’emploierons ici qu’après la clef d’ut et lorsque celle-ci nous entraînerait trop au-dessus des portées, la clef de sol alors représentera toujours des sons réels comme dans le dernier exemple.

Ce que nous avons dit pour les doubles cordes, les arpèges, les trilles, les coups d’archet du violon est entièrement applicable au violoncelle. Il ne faut jamais perdre de vue seulement que ses cordes, étant plus longues que celles du violon, exigent un écartement des doigts de la main gauche plus considérable, d’où il suit que les passages de dixièmes en double corde, praticables sur le violon et l’alto ne le sont pas sur le violoncelle, et qu’il ne faut frapper isolément une dixième que si la note inférieure est sur une corde à vide.

EXEMPLE.

\relative c {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \clef bass <d_0 f'>1 <g,_0 b'> <c,_0 e'> \bar "||"
}
Les dixièmes suivantes seraient impossibles.

\relative c {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \clef bass <e g'>1 <c e'> <a c'> \bar "||"
}