Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/34

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Page 1Page 2Page 3

Le Pizzicato (Pincé) est encore, pour les instruments à archet, d’un usage général. Les sons obtenus en pinçant les cordes produisent des accompagnements aimés des chanteurs, dont ils ne couvrent pas la voix ; ils figurent très bien aussi comme effets symphoniques, même dans les élans vigoureux de l’orchestre, soit dans la totalité des instruments à cordes, soit dans une partie, ou deux parties seulement.

Voici un Exemple charmant de l’emploi du Pizzicato dans les seconds Violons, Altos et Basses pendant que les 1ers Violons jouent avec l’archet. Ces sonorités contrastantes se marient, dans ce passage, d’une façon vraiment merveilleuse avec les soupirs mélodiques de la Clarinette dont ils augmentent l’expression.