Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.


sera, eu égard à la lenteur du mouvement, d’une sonorité incomparablement plus noble et plus forte que celui-ci


\relative c'' {
  \key d \major
  \tempo "Largo."
  d16 d d' d
  \repeat tremolo 2 { a }
  \repeat tremolo 2 { fis }
  \repeat tremolo 2 { b }
  \repeat tremolo 2 { g }
  \repeat tremolo 2 { e }
  \repeat tremolo 2 { d }
  \repeat tremolo 2 { cis }
  \repeat tremolo 2 { a' }
  \repeat tremolo 2 { g }
  \repeat tremolo 2 { e }
  \repeat tremolo 2 { cis }
  \repeat tremolo 2 { d }
  a4
  \bar "||"
}

Les compositeurs seraient par trop minutieux, je crois, d’indiquer les mouvements de l’archet dans leurs partitions, en mettant des signes pour Tirer et Pousser, ainsi que cela se pratique dans les études et concertos de violon ; mais il est bon quand un passage exige impérieusement la légèreté, l’extrême énergie ou l’ampleur du son, de désigner le mode d’exécution par ces mots : « À la pointe de l’archet. » ou « Avec le talon de l’archet, » ou encore « Toute la longueur de l’archet sur chaque note. » Les mots « Sur le chevalet, » et « Sur la touche » indiquant la place plus ou moins rapprochée du chevalet sur laquelle l’archet doit attaquer les cordes, sont dans le même cas. Les sons métalliques un peu âpres, que tire l’archet quand on le rapproche du chevalet, différent beaucoup des sons doux, effacés, qui naissent quand on le promène sur la touche.

Dans un morceau symphonique ou l’horrible se mêle au grotesque, on a employé le bois des archets pour frapper sur les cordes. L’usage de ce moyen bizarre doit être fort rare et parfaitement motivé ; il n’a d’ailleurs de résultats sensibles que dans un grand orchestre. La multitude d’archets tombant alors précipitamment sur les cordes, produit une sorte de pétillement qu’on remarquerait à peine si les Violons étaient peu nombreux, tant est faible et courte la sonorité obtenue en pareil cas.

Les Sons harmoniques sont ceux qui naissent quand on effleure les cordes avec les doigts de la main gauche, de manière à les diviser dans leur longueur, sans que la pression des doigts soit assez forte pour les mettre en contact avec la touche, comme pour les sons ordinaires.

Ils ont un caractère singulier de douceur mystérieuse, et l’extrême acuïté de quelques uns donne au violon, dans le haut, une étendue immense. Ils sont naturels ou artificiels. Les sons harmoniques naturels se font entendre si on effleure certains points des cordes à vide. Voilà ceux qui naissent le plus sûrement et avec la meilleur sonorité sur chaque corde.

Les notes noires représentent les sons réels Harmoniques, les blanches indiquent les notes effleurées sur la corde à vide.

Chanterelle
1re Corde
MI.

<<
\relative c'''' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \time 5/1
  \tiny
  gis4^\markup{8\super a} s2.
  e4^\markup{8\super a} s2.
  b'4 s2.
  gis!4 s2.
  e4 s2.
  \time 2/1
  \noBreak
  gis4^\markup{8\super a} s2.
  e'4^\markup{8\super a} s2.
  \time 4/1
  \noBreak
  \ottava #1
  b4 s2.
  e4 s2.
  gis4 s2.
  b4 s2.
  \bar "||"
}
\\
\relative c''' {
  \time 5/1
  gis1 a b cis e
  \time 2/1
  gis_"Mauvais." a
  \time 4/1
  \ottava #1
  b e gis b
}
>>
2e Corde
LA.

<<
\relative c''' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \time 5/1
  \tiny
  cis4^\markup{8\super a} s2.
  a4^\markup{8\super a} s2.
  e'4 s2.
  cis!4^\markup{8\super a} s2.
  a4 s2.
  \time 2/1
  \noBreak
  cis4^\markup{8\super a} s2.
  c'4^\markup{8\super a} s2.
  \time 5/1
  \noBreak
  e,4 s2.
  \ottava #1
  a4 s2.
  cis4 s2.
  e4 s2.
  a4 s2.
  \bar "||"
}
\\
\relative c'' {
  \time 5/1
  cis1 d e fis a
  \time 2/1
  cis_"Mauvais." d
  \time 5/1
  e
  \ottava #1
  a cis e a
}
>>
3e Corde
RÉ.

<<
\relative c''' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \time 6/1
  \tiny
  fis4 s2.
  d4 s2.
  a4 s2.
  fis'!4 s2.
  d,4 s2.
  fis'!4 s2.
  \time 1/1
  \noBreak
  d4^\markup{8\super a} s2.
  \time 7/1
  \noBreak
  a4 s2.
  d4 s2.
  \ottava #1
  fis4 s2.
  a4 s2.
  d4 s2.
  e4 s2.
  fis4 s2.
  \bar "||"
}
\\
\relative c' {
  \time 6/1
  fis1 g a b d
  fis
  \time 1/1
  g_\markup{\center-align{Difficile.}}
  \time 7/1
  a d
  \ottava #1
  fis a d e fis
}
>>
4e Corde
SOL.

<<
\relative c''' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \time 14/1
  \tiny
  b4 s2.
  g4 s2.
  d4 s2.
  b'4 s2.
  g,4 s2.
  b'4 s2.
  g'4 s2.
  d,4 s2.
  g4 s2.
  b4 s2.
  d4 s2.
  g4 s2.
  a4 s2.
  b4 s2.
  \bar "||"
}
\\
\relative c' {
  \time 14/1
  b1 c d e g b c d g b d g a b
}
>>

Les sons harmoniques artificiels s’obtiennent très distinctement sur toute l’étendue de la gamme, au moyen du premier doigt qui, fortement appuyé sur la corde pendant que les autres doigts l’effleurent, sert de sillet mobile.

Voici le tableau des intervalles effleurés et du son réel qu’ils produisent.


L’octave effleurée donne son unisson

EXEMPLE.

\new GrandStaff \with {
  \remove Span_bar_engraver
} <<
  \new Staff = "sons réels" \relative c'' {
    \time 5/2
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    g4^"Sons réels harmoniques." s
    a s
    b s
    c s
    d s
    \bar "||"
  }
  \new Staff = "left" {
    <<
      \relative c'' {
        \time 5/2
        \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
        g2^4^\markup{4\super me doigt effleurant la corde.}
        a^4
        b^4
        c2^4
        d2^4
      }
      \\
      \relative c' {
        \time 5/2
        \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
        \stemUp
        g4_0_"Premier doigt appuyé." s
        a_1 s
        b_1 s
        c_1 s
        d_1 s
      }
    >>
  }
>>

Avec les intervalles chromatiques.

On ne se sert guère de ce doigté que pour la 4e Corde à cause de son incommodité.


La quinte effleurée donne son octave haute.

EXEMPLE.

\new GrandStaff \with {
  \remove Span_bar_engraver
} <<
  \new Staff = "sons réels" \relative c'' {
    \time 8/2
    \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
    d4^"Sons réels harmoniques." s
    e s
    f s
    g s
    a s
    b s
    c s
    d s
    \bar "||"
  }
  \new Staff = "left" {
    <<
      \relative c' {
        \time 8/2
        \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
        d2^\markup{4\super me doigt effleurant la corde.} e f g a b c d 
      }
      \\
      \relative c' {
        \time 8/2
        \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
        \stemUp
        g4_0_"Premier doigt appuyé." s
        a_1 s
        b_1 s
        c_1 s
        d_1 s
        e_1 s
        f_1 s
        g_1 s
      }
    >>
  }
>>

Ce doigté est plus facile que le précédent et moins que le suivant.