Ouvrir le menu principal

Page:Benson - La nouvelle aurore, 1915.djvu/21

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


minster, se soulevassent comme des ascenseurs ! Probablement c’était afin de lui donner plus d’air ! Oui, en effet, il lui fallait plus d’air !… Et voici que les murs, aussi… Est-ce que les murs, également, allaient tourner sur soi même ? De cette façon, tout l’air de la chambre allait être changé en un moment ! Quelle invention curieuse ! Oui, et précisément il lui fallait plus d’air !… Pourquoi donc tous ces médecins ne savaient-ils pas mieux leur affaire ? À quoi bon l’étouffer, l’écraser ainsi ? Il lui fallait de l’air, beaucoup plus d’air ! Il allait courir à la fenêtre !… De l’air… de l’air !…