Page:Benserade - Le Ballet des arts.djvu/26

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
14

LA PEINTURE.



Le Theatre ſe change en une Galerie ornée de pluſieurs Tableaux & Statuës, du fonds de laquelle ſortent les Ombres de ces deux grands Peintres de l’antiquité Zeuxis & Apelle, qui font entre-elles un Dialogue ſervant de recit à l’Art de la Peinture. Quatre Peintres groteſques, ſuivis de leurs Valets, avec quatre Dames ridicules qui vont ſe faire peindre, danſent cette Entrée d’une manière plaiſante & bizarre.


DIALOGUE.
d’Apelle, et de Zeuxis.
Chanté par Meſſieurs de Beaumont, & d’Eſtival.



Apelle


Ma Venus a charmé les Hommes les plus fins,
Et te ſuis au deſſus de tout ce que nous ſommes.


Zeuxis.

J’ay trompé les oyſeaux en peignant des Raiſins,
C’eſt autant pour le moins que de charmer les hommes.