Ouvrir le menu principal

Page:Benserade - La Mort d’Achille et la dispute des armes.djvu/8

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA MORT D’ACHILLE,
TRAGEDIE


ACTE PREMIER.


Scène première.

ACHILLE, BRISEIDE.



Achille.


Je ne ſçay, mon cher cœur, ce qui doit m’arriver
Mais depuis quelque temps je ne fay que reſver,
J’ay touſjours dedans l’ame un ſoucy qui me ronge,
Touſjours l’eſprit troublé de quelque horrible ſonge,
Je ne voy qu’en tremblant l’ombre qui ſuit mes pas,
Enfin je crains un mal que je ne cognoy pas.