Ouvrir le menu principal

Page:Bellerive - Brèves apologies de nos auteurs féminins, 1920.djvu/36

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
35
Françoise

ses articles de journaux qu’elle s’assura par souscription publique le montant requis pour la soustraire aux descendants des vainqueurs de Louisbourg. Ce fut un des beaux gestes de sa vie.