Ouvrir le menu principal

Page:Bellerive - Brèves apologies de nos auteurs féminins, 1920.djvu/109

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
106
Auteurs féminins

anciennes élèves de Villa-Maria en mai 1920, sur Marguerite Bourgeoys, la femme d’œuvres[1].

En juin 1916, Mlle Gérin-Lajoie faisait paraître un petit livre, intitulé : Les cercles d’études féminins. Mlle Gérin-Lajoie y traite de l’établissement et de l’opportunité de ces œuvres chez nous. Cet ouvrage est destiné à rendre service à toutes celles qui s’intéressent à la jeunesse.

Mlle Gérin-Lajoie est la première bachelière ès-arts de l’École d’Enseignement supérieur pour les jeunes filles, fondée à Montréal et affiliée à l’Université Laval, et elle a été trois fois lauréate des concours littéraires proposés à l’Université.




  1. Cette conférence a été publiée dans la Bonne Parole.