Ouvrir le menu principal

Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/92

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
88



Note Q (Page 45).


Ce fait historique est rapporté par plusieurs historiens ; mais aucun d’eux ne dit que le dénoûment ait eu lieu à l’hôtel de Cluny : c’est de M. Dusommerard que je tiens cette circonstance, mentionnée aussi dans sa Notice. Il l’a puisée, dit-il, dans une chronique anglaise ; mais il ajoute qu’il est réduit à citer de mémoire, n’ayant pu retrouver le numéro du Magazine, où il a lu cette chronique, avant qu’elle eût pour lui un intérêt de localité. Du reste, le travail de M. Dusommerard est si consciencieux, que j’ai pu m’autoriser de son témoignage pour placer le lieu de la scène à l’hôtel de Cluny. Il y a plus, c’est que cette assertion se trouve confirmée par une ancienne tradition, qui, jusqu’à nos jours, a sans cesse désigné sous le nom de Chambre de la reine Blanche, une salle située au premier étage, sur le jardin et à côté de la chapelle. Cette désignation doit évidemment venir du séjour qu’y a fait la veuve de Louis xii, car on n’ignore pas qu’à cette époque le peuple appelait souvent reines blanches les veuves des rois, parce qu’elles avaient coutume de porter le deuil en blanc.