Ouvrir le menu principal

Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/78

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
74

à la mort. Cet enfant, nommé Chlodoalde, vécut dans un cloître, et fut canonisé sous le nom de saint Cloud.

On vient de voir, dans le récit de Grégoire de Tours, que Childebert et Clotaire hésitaient entre la mort et la dégradation de leurs neveux. Ceci tient à un usage de ce temps. « Les Francs, dit Saint-Foix[1], se coupoient les cheveux tout autour de la tête, ne les conservant dans toute leur longueur que sur le sommet, où ils les renouaient et les rattachoient : il n’étoit permis qu’aux princes de la famille royale de porter leurs cheveux flottans sur leurs épaules, et sans être raccourcis autour de la tête ; les cheveux du peuple subjugué, des Gaulois, ne devoient pas passer le cou ; ainsi, la chevelure étant une marque distinctive entre les Francs et le peuple vaincu, couper les cheveux à un prince ou à un Franc, c’étoit non seulement le dégrader, le retrancher de sa famille, mais encore de la nation. »

  1. Essais historiques sur Paris, T. 1er, pag. 10, note. — Ibidem, T. 2, pag. 70 et suivantes.