Ouvrir le menu principal

Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/25

Cette page a été validée par deux contributeurs.
21

cullus et de Salluste sont célèbres dans l’histoire ; les Romains en faisaient leurs délices. Les Thermes de Paris, construits par un empereur romain, devaient donc avoir leurs jardins[1].

Ces jardins, en effet, étaient immenses.

Au sud, leur limite est incertaine : elle devait partir des points les plus méridionaux du palais, et laissant en dehors l’emplacement actuel du Luxembourg, s’étendre jusqu’auprès de l’église de Saint-Germain-des-Prés. Au levant, ils étaient bornés évidemment par le palais. Au nord, le cours de la Seine les limitait entièrement : cette barrière naturelle, qui contribuait à l’embellissement et à la sûreté des jar-

  1. Dulaure, Histoire de Paris, T. 1er, p. 122.