Ouvrir le menu principal

Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/21

Cette page a été validée par deux contributeurs.
17

le long des murs, se rapprochent, se réunissent et viennent s’appuyer sur des consoles représentant des poupes de vaisseaux. Selon Dulaure[1], « ces poupes, symboles des eaux, servaient sans doute à caractériser la destination de ce lieu. »

La maçonnerie de ce monument se compose de plusieurs rangs alternatifs de moellons régulièrement taillés et de briques, recouverts en quelques endroits d’une couche de stuc, épaisse de 4 à 5 pouces. Du côté du nord, on remarque des bandeaux d’arcades, composés de pierres d’un grain fin, sculptées en cannelure, et assez bien conservées. Du même côté, on a découvert, après avoir fouillé le sol à deux ou trois pieds de profondeur, un mur qui semble indi-

  1. Histoire de Paris, T. 1er, pag. 115.