Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/95

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


conseil supérieur de l’armée. — C’est vous ! Eh bien ! je suis ravi que vous soyez mon prisonnier ; vous serez traité avec tous les égards que vous méritez… »

Le prince ajouta qu’il avait lu avec le plus vif intérêt l’histoire de la guerre de la Vendée, et me demanda si l’auteur de cette histoire était de la même famille que le célèbre chef vendéen de ce nom. Je lui répondis que je croyais qu’il n’existait aucuns rapports de famille entre l’historien et le général vendéen, attendu que le premier se nomme de Beauchamp, et que le second s’appelait Bonchamps.

Il me parla long-temps et avec beaucoup d’enthousiasme de tous les chefs de cette héroïque armée vendéenne, dont les exploits, me dit-il avec feu, tiennent du prodige.

« Monsieur de Beauvollier, continua le prince Kutusow, je vous remercie des particularités fort intéressantes que vous avez bien voulu m’apprendre sur des événemens