Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/366

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


camp ; elle motiva son refus par des raisons trop nobles pour que ce général, qui avait de l’élévation dans le caractère, n’en respectât pas les motifs ; cependant elle craignit un moment de voir attribuer à ce refus un mouvement de mécontentement, pendant lequel ce général se serait refroidi à son égard.

Toutefois cela n’altéra ni sa confiance en madame de Turpin, ni sa sollicitude pour le bien général.


N° 6. Copie d’une lettre du général Hédouville.
Rennes, 10 messidor, 4e année républicaine.

J’ai reçu votre lettre, madame, en l’absence du général Hoche, et je m’empresse de vous répondre qu’il a écrit, avec l’approbation du gouvernement, aux administrations centrales de départemens, pour les inviter à faire lever les séquestres mis sur les biens des Chouans qui se sont soumis aux lois de la république. Ainsi, madame, ils ne doivent plus trouver d’obstacles pour rentrer en jouissance. La franchise de la conduite du général Hoche doit vous inspirer une entière confiance dans ses promesses. L’arrestation de M. de Tharon provient d’un malentendu, dont j’ai rendu compte au Directoire exécutif, et je crois pouvoir vous assurer qu’il sera