Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/245

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le 6 mars, quoique la rivière fût couverte de glaçons, le Roi voulut risquer le passage, et arriva fort heureusement à Varsovie.

Le général Keller, gouverneur, attendait le Roi dans la maison Wassiliewisch, faubourg de Cracovie, que l’abbé de La Marre lui avait louée. Cette maison, quoique grande et belle, ne se trouva cependant pas assez spacieuse ; on fut obligé de louer dans une maison voisine des appartemens pour MM. le vicomte d’Agoult, l’abbé Edgworth, M. Lefaivre, Colon, l’abbé Fleuriel et moi.


FIN DU JOURNAL.

Peu de jours après notre arrivée à Varsovie, le bruit de la fin tragique de Paul Ier se répandit tout-à-coup ; quoiqu’il fût accompagné de détails circonstanciés, on en doutait encore ; je fus chez le roi, où Madame me dit : « Eh bien ! votre Paul, le voilà. — Oui, Madame ; mais j’en demande pardon à Votre Altesse Royale ; mon Paul, je le regrette